Déploiement HTTP/2 avec Akamai : cas client

Déploiement HTTP/2 avec Akamai : cas client

Nous avons récemment déployé le protocole HTTP/2 chez un de nos clients en l’activant depuis leurs plateformes Akamai. Nous vous faisons profiter des résultats. Sans HTTP/2 Ci-dessous le waterfall très coloré de notre client avant HTTP/2 : Rouge : la ressource est bloquée Violet : résolution DNS Bleu : la ressource est en attente Vert : la ressource est en réception On observe des temps de blocage de plus en plus importants à mesure qu’on avance dans le temps (barres rouges). Avec HTTP/2 Le même extrait du waterfall de notre client avec HTTP/2 : Le multiplexage HTTP/2 est bien en place, ça marche ! Nous n’avons plus aucun temps de blocage et un affichage optimisé de la page. Reste maintenant à évaluer l’impact réel sur le ressenti utilisateur pour tous les contextes et usages grâce à appYuser. La ligne bleue correspond à l’événement DOM Content Loaded. Lire aussi :  HTTP/3 est officiel ! Déploiement HTTP/2 avec Akamai : cas client was last modified: février 8th, 2019 by Aurélien...
Revenus publicitaires : l’influence de la Web Performance ?

Revenus publicitaires : l’influence de la Web Performance ?

Le lien entre le taux de conversion et la performance web a déjà été établi à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, nous sommes même capables de calculer l’impact d’une optimisation de performance sur le taux de conversion comme nous vous le présentions déjà dans cet article. Cependant, la vente en ligne n’est pas le seul moyen de générer des revenus via votre site internet, la publicité peut augmenter sensiblement vos revenus. Dans cet article nous vous présenterons l’impact de la performance web sur les revenus générés par la publicité en ligne. La génération de revenus publicitaires Avant de présenter l’étude, détaillons tout d’abord les différents modèles de coûts appliqués à la publicité sur internet. Les modèles de coûts associés à la publicité sur internet CPM : cost per thousand views. C’est le modèle le plus simple car les revenus sont en général proportionnels à l’audience du site. Chaque fois que la publicité est vue par 1000 internautes un montant fixé à l’avance est reversé à l’hébergeur. CPC : cost per click. Dans ce cas, l’hébergeur ne touche des revenus que lorsqu’il y a un clic sur le lien de votre site. C’est ce modèle qui est le plus fréquemment répandu. CPA : cost per action. L’hébergeur ne touchera des revenus que si son internaute à initié une action à partir de la publicité. Ces actions peuvent varier : une vente, une création de compte, téléchargement d’un formulaire, accès à un site … Il est très difficile d’évaluer l’impact de la performance web dans le cas des modèles CPA et CPC. On comprend intuitivement que dans ces deux cas, le ciblage jouera...