Opération Détox de votre site web pour une meilleure expérience utilisateur

Opération Détox de votre site web pour une meilleure expérience utilisateur

Les anciens avaient coutume de pratiquer une cure de nettoyage métabolique à chaque changement de saison. Le printemps arrive, aussi je vous propose de faire un check sur l’alimentation de vos sites… probablement trop riche, encombrée et polluée de poisons de toutes sortes.

Mais ne croyez pas qu’il suffise d’acheter le dernier produit détox à la mode « web acceleration, FEO, CDN… » et d’en faire une cure pour se tirer d’affaire. C’est tout un chantier de printemps qu’il faut engager. Ce chantier comporte des étapes qu’il faut respecter.

PREMIER PALIER : la dépuration

Cela commence par de nouvelles habitudes HTML

Il est impératif de réduire sa consommation de requêtes HTTP en changeant quelques habitudes. Par exemple, en simplifiant la conception de la page ou en concaténant les fichiers JS et CSS.

90% du temps de réponse de l’utilisateur final est passé sur le poste utilisateur, temps consacré au téléchargement de tous les composants de la page : images, feuilles de style, scripts, flash, etc.

Réduire le nombre de composants réduit le nombre de requêtes HTTP nécessaires pour construire et afficher la page.

Ce n’est pas toujours possible mais si vous pouvez et si vous avez le courage, fixez-vous l’objectif de manger 5 JS et CSS maximun par page !

DEUXIEME PALIER : le régime

Si vos clients habitent à la campagne ou à l‘étranger

Ils apprécieront les plats légers, le temps nécessaire pour transférer une requête HTTP et la réponse sur le réseau peuvent être améliorés par les décisions prises par vos développeurs.

Il est vrai que la bande passante de l’utilisateur final, le choix du fournisseur de services Internet, le matériel, la proximité, etc. sont hors du contrôle des équipes de développement, mais réduire les contenus, les commentaires, minifier* les fichiers et compresser le tout avant de le transmettre réduit très significativement les temps de transfert !

A la ville comme à la campagne on doit être bien servi, tous vos internautes le valent bien !

* La minification consiste à enlever des caractères inutiles du code afin de réduire sa taille, suppression des commentaires par exemple.

TROISIEME PALIER : dépolluez-vous

Evitez le stockage de graisses inutiles

C’est la dernière étape de la cure « détox » de printemps. Ici, vous n’échapperez pas aux compléments alimentaires.

Tous vos contenus statiques, non confidentiels peuvent être stockés sur des réseaux de diffusion de contenus (CDN). Il s’agit de déployer ces contenus sur des serveurs externes distribués de façon à servir vos contenus au plus proche de vos utilisateurs.

Cela déchargera vos serveurs notamment lors de pics d’audience, les contenus seront mieux répartis géographiquement et dans la plupart des cas c’est assez simple à mettre en œuvre.

J’insiste sur le fait que cette dépollution doit intervenir en complément du travail de dépuration et du régime, pas en substitution. Commencez la cure dépurative/régime fin-mars et ne faites rien d’autre pendant 3 semaines au moins. Puis, si nécessaire, ajoutez un CDN début avril si les phases de dépuration et de régime n’ont pas suffi à absorber vos pics d’audience ou vos objectifs de performance.

Les bons CDN coûtent chers (Akamai, Limelight, etc.), et ils se basent pour la plupart sur le trafic d’où la nécessité de bien travailler sur les 2 paliers avant de déployer un CDN.

Attention ! Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives si vous souhaitez améliorer l’expérience de vos utilisateurs. Vous pourrez peut-être en trouver un près de chez vous ou prendre rendez-vous sur Quadran.eu

Poster le commentaire