RGPD 2020 : ne négligez pas l’impact du consentement sur vos analytics

RGPD 2020 : ne négligez pas l’impact du consentement sur vos analytics

30% de votre trafic ne remonte plus dans vos outils analytiques ? Vous avez pris de mauvaises décisions SEO/marketing récemment ?

Depuis quelques mois c’est ce que nous constatons chez nos clients qui utilisent Google Analytics ou des outils d’A/B testing avec cookies de consentement.

Vous l’avez certainement constaté par vous-même : une part non négligeable de votre trafic ne remonte plus dans vos outils analytiques. Sur la base de nos mesures chez nos clients utilisant Google Analytics et/ou des outils d’A/B testing avec cookies, nous estimons qu’en moyenne 30% de votre audience échappe ainsi à votre analyse… De quoi vous mener à de « mauvaises » décisions au niveau SEO ou marketing. Attention danger !

A quoi est due cette perte d’acuité dans la mesure du trafic ?

Depuis le renforcement des règles RGPD en octobre 2020, il est nécessaire de recueillir le consentement des internautes pour les outils qui utilisent des cookies. Dont les outils de mesure du trafic comme Google Analytics. Si l’internaute ne valide pas l’utilisation de ces cookies le téléchargement du tag est bloqué et la visite n’est pas enregistrée, elle n’est donc pas comptabilisée dans vos audiences (analytics).

Comment avons-nous pu mesurer cet écart moyen de 30% ?

Dans le cadre de nos travaux d’amélioration continue du parcours clients nous utilisons très fréquemment GA. Nous avons ainsi pu constater des écarts avec les données remontées par notre solution appYuser INSIGHT qui mesure le ressenti utilisateur vis-à-vis des performances web. AppYuser capture 100% du trafic car elle n’utilise pas de cookies.
Suivant les cas, nous avons pu mesurer un écart de mesure du trafic variant entre 20% et 40% entre les données remontées par GA et appYuser.

Quelles conséquences techniques et business ?

Vous devez prendre des décisions en vous basant sur des données incomplètes. Le risque d’erreur est important si vous avez 20% ou 40% de données en moins ! Ce sont parfois des communautés entières d’utilisateurs ou des ensembles de contextes de visite qui disparaissent de votre scope. Prendre les bonnes décisions pour améliorer les conversions lorsqu’on ne dispose pas d’une vision globale des contextes et usages devient alors un exercice périlleux.

Votre réputation peut elle aussi être affectée. L’affichage d’un écran de consentement indiquant que vous utilisez un outil comme Google Analytics qui peut transmettre des données personnelles à des tiers, peut ne pas être très bien perçu par certains internautes.

On peut aussi constater une augmentation du taux de rebond…

Et si jusque-là, vous utilisiez Google Analytics pour évaluer la performance web de vos pages, songez à rapidement adopter une autre solution ! Avec 30% de vos visites échappant à l’outil de mesure, les informations fournies concernant la vitesse d’affichage de vos pages web perdent irrémédiablement de leur pertinence !

Quelles solutions pour retrouver 100% de votre trafic ?

En attendant que des produits comme Google Analytics trouvent des solutions palliatives pour le marché européen (notamment avec la Privacy Sandbox et le Floc* “Federate Learning of Cohorts”), il est temps pour vous d’envisager l’utilisation de solutions sans cookie.

Vous pouvez évaluer des solutions comme Matomo (ex Piwic), et Analytics Suite 2 (AT Internet) qui sont toutes les deux recommandées par la CNIL et qui permettent de mieux gérer les cookies.

Ces solutions ne sont pas forcément aussi complètes/riches en fonctionnalités que Google Analytics surtout en mode anonyme. Elles sont aussi plus onéreuses… Mais elles vous permettront de prendre vos décisions sur la base d’un trafic mesuré dans son intégralité. Et vous aurez en prime progressé dans le respect des droits et libertés de vos visiteurs.

* Floc ou Federate Learning of Cohorts : c’est une méthode qui est en cours de test et qui fonctionnera sur Chrome pour ceux qui auront autorisé l’apprentissage. Chrome étudiera les habitudes en ligne des utilisateurs, il vous qualifiera et vous associera à un “Groupe” avec des internautes qui ont à priori des habitudes de navigation similaires à la vôtre. Ce serait une méthode palliative aux cookies tiers pour la publicité ciblée, mais elle n’est pas encore validée et nous ne connaissons pas son efficacité réelle.