Webperf battle : start-ups vs services publics

Webperf battle : start-ups vs services publics

Après avoir mesuré les performances délivrées aux utilisateurs des e-services publics, la société QUADRAN, spécialisée dans la supervision et l’optimisation des performances web, a benché les sites internet de quelques-unes des sociétés phares de l’écosystème start-up français : Deezer, Lendix, Doctolib ou encore Drivy sont ainsi passées à la moulinette. Les Web Performance de ces Start-ups « stars » sont-elles meilleures que celles des services fournis par l’Etat français ? Le verdict n’est pas forcément celui attendu !

La Webperf, un enjeu clé pour les start-ups

Le principal enjeu pour les start-ups “françaises ou non” réside dans l’atteinte d’une taille critique le plus rapidement possible afin de neutraliser les éventuels concurrents, suivant le précepte « winner-takes-all ».

Comment s’y prendre ? En offrant une expérience optimale aux utilisateurs, ce qui passe principalement par le fait de proposer une plateforme web et/ou mobile ergonomique, intuitive, fluide et performante.

La notion de confiance est prépondérante dans le domaine de l’économie numérique. Un site rapide et fluide donne une bonne image et rassure l’internaute, qui va plus facilement se lancer et utiliser le service en question.

Des start-ups performantes ?

Pour récapituler, la Web Performance a un impact sur le SEO, le taux de rebond, le taux de conversion et la fidélisation des internautes sur le long terme. Les dix start-ups benchées, choisies sur la base des fonds levés en cette année 2016 et l’importance du canal numérique dans leur business model, ont-elles activé ce levier pour accélérer leur croissance ? QUADRAN a mené l’enquête !

etude performance start-up

Avec un début d’affichage moyen de 2,1 secondes, un Speed Index de 3,5 secondes, une fin d’affichage de 5,8 secondes et seulement 20% des sites étudiés pour lesquels le ressenti est bon, le constat est assez mitigé. En comparaison, les e-services publics (sites des ministères, URSSAF, impôts, assurance maladie…) ont obtenu les résultats suivants : début d’affichage de 1,7 seconde, speed index de 2,2 secondes, fin d’affichage de 4,4 secondes et 50% de sites pour lesquels le ressenti est bon.

Start-ups : quelles pistes d’amélioration pour votre Webperf ?

La Web Performance n’étant pas moins importante pour les start-ups que pour les services de l’Etat, quelles peuvent être les explications à cela ? On peut citer pêle-mêle la différence de budget, de priorités, ou encore les outils de mesure à disposition. En effet, alors que les start-ups du numérique se focalisent généralement sur le développement rapide de nouvelles fonctionnalités afin de tester le product/market fit, les organismes étatiques ont davantage de temps pour développer et optimiser leurs services, services qui connaissent des évolutions moins fréquentes.

Attention cependant à ne pas prendre cela pour une excuse, le respect des best practices de développement et des outils simples de supervision simples permettent ainsi de garantir une qualité de service conformes aux exigences des utilisateurs.

Quelques conseils pratiques aux mauvais élèves de cette liste ? Nous les invitons à consulter le programme « Détox » concocté par QUADRAN avant l’été, les recettes estivales fonctionnent également en cette période de fêtes de fin d’année !

 

And the winner is… les services publics !

Poster le commentaire