Baromètre Webperf – 15 sites testés pour le Black Friday

Baromètre Webperf – 15 sites testés pour le Black Friday

Impossible de passer à côté, le Black Friday nous bombarde à coup de publicités, de newsletters voire de SMS depuis lundi. Historiquement nord-américain, il est aujourd’hui central en Europe et occupe une place de plus en plus critique dans l’activité e-commerce. Les chiffres ne mentent pas, avec une hausse de + 48% du nombre de commandes passées lors de l’édition 2017 selon le Webloyalty Panel, cet événement est désormais le jour le plus important pour le e-commerce français en devançant même le 1er jour des soldes. Cela se traduit bien évidemment par une augmentation considérable du trafic sur les sites marchands, qui rencontrent parfois des soucis de performance web. Qu’en est-il des acteurs majeurs ? Quadran a voulu s’interroger sur la question et a donc réalisé un baromètre de leur webperf, tant sur Desktop que sur Mobile. Voici les résultats. Méthodologie Webperf Quadran, cabinet de conseil, expert de la supervision et de l’optimisation des performances techniques de sites internet, a mené une étude afin d’analyser les performances techniques de quinze sites e-commerce, tous secteurs d’activité confondus.  Les tests ont été réalisés par des outils propres à Quadran (des robots pilotés à distance, situés à Paris), du 19 au 21 octobre. Ils ont été réalisés à la fois dans des conditions de connexion dites « raisonnablement mauvaises » et des conditions de connexion « raisonnablement bonnes ». Chacun des tests a été répété 15 fois, seules les mesures médianes ont été conservées afin d’exclure tout résultat aberrant. Dans cette étude, Quadran distingue trois métriques distinctes : Le “First Contentful Paint” : indique le moment où du contenu (texte ou image) s’est affiché...
HTTP/3 est officiel ! Quel impact sur la performance web ?

HTTP/3 est officiel ! Quel impact sur la performance web ?

Le protocole créé par Google longtemps intitulé “HTTP-over-QUIC” est officiellement renommé HTTP/3. Ce changement de nom est loin d’être anecdotique, car il s’accompagnera vraisemblablement dans un futur proche de son officialisation dans le standard HTTP. Dans cet article nous vous expliquons à quoi il correspond techniquement et les impacts auxquels vous pouvez vous attendre sur votre performance web. TCP/2 plutôt que HTTP/3 ? La nouveauté principale apportée par HTTP/3 c’est la possibilité d’utiliser QUIC plutôt que TCP pour échanger des messages HTTP. Qu’est-ce donc que le protocole QUIC ? Et qu’a-t-il de plus que nos bons vieux TCP et UDP ? TCP c’est le protocole de la couche transport le plus utilisé de nos jours en raison de sa fiabilité. En contrepartie, il s’accompagne d’une certaine lourdeur dans les phases d’établissement de connexion. UDP quant à lui n’apporte aucune garantie de fiabilité, mais n’a pas de phase d’établissement de connexion. QUIC est en quelque sorte une version de UDP plus complète, dont les garanties : fiabilité, vérification des erreurs, ordres des paquets sont équivalentes à celle de TCP. De plus le protocole TCP comporte de nombreuses fonctionnalités qui n’ont plus vraiment de sens de nos jours, et qui l’alourdissent inutilement.   “QUIC win” pour la performance web? D’un point de vue de la performance de vos pages web, les gains principaux se situeront à deux niveaux. D’une part, la phase d’établissement de connexion sera supprimée ce qui aura tendance à améliorer le temps de connexion (premier segment sur l’exemple appYuser) ainsi que le temps d’affichage (quatrième segment), notamment sur les sites qui utilisent de nombreuses ressources externes. D’autre part,...