Euro 2016 : regarder les matchs en streaming !

Euro 2016 : regarder les matchs en streaming !

TF1 a eu la majorité des droits pour l’EURO 2016, M6 remporte la finale et BeIN Sports a racheté des droits à TF1 qui en avait bien besoin pour rentabiliser son acquisition. Ainsi ce sont ces trois chaînes qui diffusent l’EURO 2016 et qui font le plein d’audience tous les soirs.

Mais dans la journée quelle est l’expérience utilisateur pour ceux qui regardent ces matchs depuis le web, les performances web et les fournisseurs de services streaming sont-ils au niveau ?

Comment regarder les matchs l’après-midi du bureau ?

Si vous n’avez pas de TV au bureau, la première solution sera d’utiliser les sites internet des chaines diffusant ces matchs, ils permettent tous de regarder la TV en streaming après avoir créé un compte, ou bien de disposer d’un abonnement pour BeiN Sports.

Si votre société a bloqué les accès à ces sites ou si vous êtes en déplacement, vous aurez toujours la possibilité d’accéder aux applications MyTF1, 6Play et BeIn Sports Connect depuis un smartphone ou bien une tablette.

Un vrai challenge pour tous ceux qui doivent gérer la distribution de ces vidéos en streaming et pour des audiences de masse !

Rolland Garros, le Tour de France ou bien l’Euro il y en a pour tous les goûts, mais les contraintes sont identiques : nous regardons ces événements de plus en plus souvent depuis notre smartphone ou une tablette, et sommes toujours plus exigeants vis à vis de la qualité du service et de l’expérience utilisateur.

Ces contraintes sont bien différentes entre une diffusion par satellite sur un poste TV et une diffusion en streaming « en direct » sur un smartphone.

Le trafic de données s’envole sur internet pour toutes ces raisons et bien d’autres… 3 milliards de personnes regardent la TV et une grande partie n’a pas encore accès à internet. Mais il est difficile d’imaginer que ce ne soit pas le cas un jour, ce sera alors aux fournisseurs de solutions de s’adapter.

Quelles pistes pour une expérience utilisateur améliorée ?

  • Les modèles de distribution pourraient évoluer pour permettre de diffuser des volumes bien plus importants. Des travaux sont déjà à l’étude, le protocole TCP très performant pour le transfert de petits paquets pourrait laisser sa place dans certains cas à d’autres protocoles pour des transferts plus rapides et qui autorisent la perte de données (par exemple pour du transfert de voix IP).
  • Une autre méthode déjà utilisée, qui consiste à pousser des contenus à l’avance sur le smartphone, pour des événements en différés : il est par exemple possible de lisser dans le temps le transfert de données pour ne pas générer de goulets d’étranglement sur nos réseaux ou des pics de charge trop importants sur nos serveurs. Ceci ne permet pas encore de diffuser des évènements en direct, mais ne pourrait-on pas imaginer qu’un petit décalage avec la réalité serait acceptable dans pas mal de cas ?
  • Une autre solution et qui fonctionne aujourd’hui serait de miser sur le ‘peer2peer’ (poste à poste), on peut par exemple pour une ville utiliser des serveurs dédiés pour mettre à disposition des vidéos en direct avec des accès très performants, et regarder en streaming avec une qualité 4K.

 En résumé 

Les fournisseurs de services d’accélération web vont devoir être de plus en plus imaginatifs pour s’adapter à des flux de plus en plus importants, quant aux responsables digitaux ils devront eux faire tous les efforts possibles pour minimiser ces trafics afin de garantir une expérience utilisateur maximale. En attendant bons matchs !

Poster le commentaire