Que faut-il retenir de la dernière mise à jour de Page Speed Insights ?

Que faut-il retenir de la dernière mise à jour de Page Speed Insights ?

PageSpeed Insights (PSI), le très populaire outil d’audit des performances de page web en ligne de Google a reçu en ce début d’année 2018 une mise à jour majeure. Depuis toujours centré sur le respect des “bonnes pratiques” pour établir son score d’optimisation, PSI prendra désormais en compte des données provenant d’utilisateurs réels. Que contient exactement cette mise à jour ? Quel impact aura-t-elle sur le monde de la performance web ?  La vitesse réelle du site au cœur de la mise à jour Le point clé de cette mise à jour est l’ajout d’un niveau de vitesse en plus du score d’optimisation historique. L’évaluation de ce niveau est réalisé grâce à des statistiques sur les temps de chargement enregistrés par de vrais utilisateurs. Deux mesures sont prises en compte : First Contentful Paint (FCP) : Temps d’affichage du premier élément visuel de la page DOM Content Loaded (DCL) : Temps que met le HTML de la page à être chargée et parsée Chaque utilisateur se connectant à la page (depuis Google Chrome) générera donc de nouvelles données temporelles. C’est en prenant la valeur médiane de ces deux séries statistiques puis en les combinant que le niveau de vitesse est obtenu. De plus, les résultats du test proposent désormais une visualisation de la distribution des temps obtenus par les utilisateurs. Les données sont ensuite classées en trois catégories suivant les événements obtenus dans le rapport d’expérience utilisateur de Chrome : Rapide, Moyen et Lent           Copie d’écran 1 – Analyse PageSpeed Insights du site lemonde.fr Dans l’exemple ci-dessus, le site testé a un FCP median à...
Synthèse 2017 : comment appYuser a-t-il accompagné nos clients tout au long de l’année ?

Synthèse 2017 : comment appYuser a-t-il accompagné nos clients tout au long de l’année ?

Petit historique d’appYuser™ Mai 2015, appYuser™ voyait le jour. Cet article, publié sur Maddyness le 28 mai 2015, explique les raisons initiales qui nous ont poussé à développer la solution appYuser™ puis à la commercialiser tous secteurs confondus. Un peu moins de trois ans après, faisons un état des lieux et essayons de comprendre comment appYuser™ accompagne nos clients au quotidien. Bilan effectué avec certains de nos clients, agences Web et SEO Afin de bien finir l’année et d’être fin prêt pour celle qui vient de démarrer, nous avons échangé avec certains de nos clients dans le cadre d’un bilan annuel. Accompagné de l’un de nos experts performances, cette rencontre était l’occasion de présenter les nouveautés de l’année et celles à venir en 2018, d’écouter les retours de nos utilisateurs, de répondre à leurs éventuelles questions et enfin, de leur exposer une analyse de leurs données 2017, tout en dégageant des pistes d’amélioration. Toutes les remarques ont scrupuleusement été notées et seront bien évidemment prises en compte dans les évolutions futures de appYuser™. Synthèse de ces bilans Revenons tout d’abord rapidement sur les nouveautés d’appYuser™ de cette année 2017 : La grande nouveauté : appYdex ! Une norme, développée en interne, qui permet de mesurer de façon encore plus précise le ressenti utilisateur en se basant sur deux temps de chargements (le début d’affichage et la fin). Si vous souhaitez en savoir plus et n’avez pas peur des mathématiques, cliquez ici Toujours de nouvelles fonctionnalités : satisfaction par audience, évolution des 4 segments, outils sur segment. Taux de conversion en fonction de la vitesse de chargement des pages (pour en savoir plus, découvrez notre...
DevOps Day #2 à Hambourg

DevOps Day #2 à Hambourg

De Toulouse à Hambourg Si vous avez lu notre dernier article de décembre traitant de l’expertise DevOps de Quadran, vous ne serez pas surpris d’apprendre que nous organisons également des événements autour de ce sujet. Le dernier en date est le DevOps Day, deuxième édition qui eut lieu le 11 janvier 2018 à Hambourg. Cet événement est la continuité logique du premier DevOps Day, organisé à Toulouse en juillet, qui avait réuni une cinquantaine de participants. En résumé 130 invités, 89 participants, 15 animateurs, 11 corners, 2 serious games , 1 table ronde et de la bonne humeur ! Des participants très impliqués et curieux faces à des animateurs de corners passionnés dont les sujets variés ont été présentés de façon ludique, congratulation toute particulière à Julien Alves pour son implication et son imagination ! Les différents sujets ont permis de bien évaluer les prérequis et objectifs d’une transformation DevOps, que se soit au niveau des outils (Ansible, GitHub, Jira, Docker, Sonarqube, Selenium, Splunk, Slack..), du besoin de redéfinir certains rôles et responsabilités, de l’importance d’une gestion de configuration adaptée et robuste, de l’automatisation des tests ou bien de l’accompagnement nécessaire pour envisager à court terme une intégration continue plus efficace mais en s’assurant de maintenir toujours le même niveau de qualité. Et maintenant ? Quant à la suite de nos aventures DevOps, Quadran commence déjà à réfléchir à la préparation de la troisième édition des DevOps Days, qui devrait avoir lieu à Madrid (hasta pronto Madrid!). L’objectif de ces DevOps Days étant de partager, d’échanger et d’informer sur les prérequis et objectifs de cette nouvelle façon de travailler (ou...