L’échec du Black Friday : l’expérience utilisateur en péril !

L’échec du Black Friday : l’expérience utilisateur en péril !

Black Friday : 15 millions de Français ont réalisé des achats à cette occasion, c’est 3,7 millions de Français supplémentaires par rapport à 2015. Mais seulement 71% du chiffre d’affaires escompté a été réalisé en France… La faute à une mauvaise anticipation des pics de trafic et une expérience utilisateur désastreuse sur certains sites e-commerce. Les distributeurs traditionnels et e-marchands ne se sont pas privés pour multiplier les annonces bien en amont de l’événement, s’assurant ainsi davantage de visibilité auprès des consommateurs. Qui n’a pas reçu au moins 1 annonce sms ou mail ? Un chiffre d’affaires bas lié à des expériences utilisateurs mauvaises C’est seulement 71% du budget envisagé pour ces promotions qui a été dépensé. De nombreux consommateurs n’ont pas trouvé les articles qu’ils cherchaient ou la remise n’était pas assez forte pour les convaincre, mais il existe une raison bien moins quantifiable à cet échec. Une expérience utilisateur très insuffisante sur la plupart de nos sites marchands et un taux de rebond record expliquent également ce désengagement de la part des consommateurs : des pages inaccessibles ou des sites indisponibles, comme en témoigne cette chaine de magasins américaine située à New York qui a vu son site quasi indisponible toute la journée. Le Black Friday à la sauce française n’a pas encore pris toute son ampleur, en comparaison avec les Etats-Unis. Mais cela ne devrait plus tarder, faut-il mieux s’y préparer ? Web marketing : 1 – DSI : 0  Reprenons l’exemple de cette célèbre chaine de magasins américaine située à New York, MACY’s particulièrement connue pour ses actions de grâce dans les rues de New-York. Avec un CA de 25 milliards de...
Recherche Business Developer Digital H/F

Recherche Business Developer Digital H/F

DOMAINE DE FORMATION e-commerce, management et stratégie commerciale, technico-commercial, négociation, relation clientèle, gestion d’affaires, digital.                                 QUADRAN Start-up toulousaine, nous proposons une solution innovante de supervision des performances des services web et du ressenti utilisateur. Nous permettons à nos clients de suivre en continu les performances et la qualité de service délivrées à leurs utilisateurs. Nos ingénieurs experts ou architectes peuvent ensuite proposer des solutions pour améliorer significativement l’expérience utilisateur. Nos clients sont des grands comptes des secteurs du e-commerce, de l’industrie, des médias, de l’assurance ou encore de l’administration. Parmi eux : Airbus, Casino, MMA, ATR, Météo France, le Ministère de l’Economie et des Finances, Ouest France, Florajet (…). Nous travaillons principalement avec les Directions Marketing, Digitales et Informatiques. Nous souhaitons accélérer notre croissance par le recrutement d’un Business Developer de solutions SaaS. MISSIONS Il s’agit d’un poste sédentaire, basé à Toulouse. Nous recherchons un développeur commercial H/F, efficace, dynamique et passionné par les nouvelles technologies, pour nous accompagner dans nos multiples défis commerciaux : Développement du portefeuille client en France et à l’international Evolution de la stratégie commerciale et e-marketing Développement de partenariats Communication web et média Participation à l’évolution de la solution Immergé dans une atmosphère jeune et entrepreneuriale, vous serez au contact de clients grands comptes. PROFIL Un tempérament de commercial, passionné(e) par les nouvelles technologies, les solutions innovantes et la relation client. Nous recherchons un candidat qui saura comprendre la problématique de son client et ses enjeux. Il doit croire au produit et être persuadé qu’il va changer la manière de...
Performance web : pas besoin d’usine à Shadok !

Performance web : pas besoin d’usine à Shadok !

Ce qu’il vous faut n’est pas plus de données mais des solutions en mesure de les transformer en actions concrètes, pour une meilleure performance web ! Le plan pas Shadok :  1 – Mesurer le niveau de satisfaction de mes internautes Mes internautes sont-ils satisfaits de mes services, quels que soient les cas d’usage ? Que se passe-t-il lorsqu’ils se connectent depuis leur smartphone (Samsung, IPhone..), depuis leur bureau, depuis Firefox, IE, Safari ou Microsoft Edge, et qu’ils accèdent à ma page d’accueil, mon moteur de recherche ou mon panier ? La performance web est bonne ? Je dois ensuite rapidement savoir si ce niveau réel d’insatisfaction est fréquent et s’il concerne beaucoup ou peu d’internautes. Tous ces critères doivent me permettre d’identifier rapidement si l’insatisfaction utilisateur est critique ou non pour mon business ! C’est la première question à laquelle il faut des réponses claires. On identifiera ensuite les cas d’usage qui posent problème aux internautes et la criticité ! Trop d’internautes souffrent encore en silence.  2 – Identifier les acteurs plutôt que les problèmes Une fois les cas d’usage identifiés, il faut ensuite simplement cibler le segment qui pose problème. L’hébergeur ? Vos bases de données ? Votre application ou vos contenus web ? Pas besoin d’usine à Shadok pour ça ! Il n’est pas utile d’avoir des tonnes de données que l’on n’exploite que très rarement dans cette phase du diagnostic. Par contre, savoir que le service est déficient chez votre hébergeur, que vos pages HTML ne respectent pas certaines règles de conception, ou que votre contenu web n’est pas adapté vous permettra d’organiser rapidement la suite des opérations avec les bons acteurs ! Il faut donc...
Webmarketer : 3 astuces pour tenir vos bonnes résolutions 2016

Webmarketer : 3 astuces pour tenir vos bonnes résolutions 2016

Chaque année c’est la même chose : on prend les mêmes résolutions que l’année précédente parce qu’on n’a pas eu le temps et surtout l’envie de les tenir. Il reste 3 mois pour que cette année vous ne refassiez pas les mêmes vœux pour les performances de votre site web !   3 astuces pour vous y tenir :   1 Fixez-vous un plan d’action sur 3 mois La fin de l’année arrive à grands pas, ça va être le rush comme tous les ans : revues d’objectifs, budgets, pression de vos business, etc… Vous allez devoir prioriser un certain nombre de choses et ce qui ne passera pas deviendra un nouveau vœu pour 2017. Alors pourquoi ne pas privilégier les quick win ? Evaluez tout ce qui peut être mis en place de façon très simple et rapide et surtout ne culpabilisez pas si c’est facile ! Exemple de planning pour un quick win : en septembre mettez en place de nouveaux indicateurs, collectez les données en octobre et analysez en décembre. Vous lancerez les travaux d’optimisation en janvier. 2 Dessinez le podium de vos 3 quick win Dessinez le podium de vos 3 objectifs prioritaires avec comme principal critère de sélection : moins de 2 jours de mise en œuvre. Laissez-le bien en visibilité sur votre bureau ou sur votre écran, si vous avez des difficultés pour prioriser, voici quelques rappels des best practices Google pour améliorer son SEO : SEO Basics Create unique, accurate page titles Page titles are an important aspect of search engine optimization Make use of the “description” meta tag Use description meta tags to provide both search engines and users with a summary of what...