Présidentielle 2017 et site web : les premiers ne sont pas forcément ceux que l’on croit

Présidentielle 2017 et site web : les premiers ne sont pas forcément ceux que l’on croit

Alors que Nathalie Arthaud arrive loin derrière dans les sondages, son site web est quant à lui une réussite en termes de performances web. A l’inverse de Jean-Luc Mélenchon et Benoit Hamon… Véritable vitrine de leur campagne, le site internet est aujourd’hui un outil incontournable pour les candidats à la présidentielle. Les citoyens-internautes peuvent y apprendre davantage sur le candidat, son programme, les évènements à venir et même devenir acteurs de la campagne en adhérant en ligne par le biais d’un formulaire. En plus d’être un vecteur de communication formidable, le site internet reflète aussi en quelque sorte la personnalité du candidat. La charte graphique, les images, la structure ne sont pas choisies au hasard. En effet, tous ces éléments participent à la e-réputation du candidat, tout comme sa fluidité de navigation. Un site qui serait lent pourrait participer à une détérioration de l’image du candidat.  De ce fait, le site web se doit d’être irréprochable sur tous les aspects. Au-delà du visuel, les performances techniques sont-elles au rendez-vous ? Classement des 11 sites web des candidats à la présidentielle Quadran, cabinet de conseil, expert de la supervision et de l’optimisation des performances techniques de sites internet, a mené une étude afin d’analyser les performances techniques des sites des onze candidats à la présidentielle 2017. Les tests ont été réalisés par des outils propres à Quadran (des robots pilotés à distance, situés à Paris), du 8 au 13 mars (période qui comprend un week-end et quatre jours de la semaine). Ils ont été réalisés à la fois dans des conditions de connexion dites « raisonnablement mauvaises » et des conditions...
Transformation DevOps et Performance Web

Transformation DevOps et Performance Web

D’ici 2018, le Gartner prévoit qu’une entreprise sur deux aura mis en place une solution de Release Automation pour faciliter sa transformation DevOps. Le concept DevOps Le concept DevOps consiste à rapprocher les équipes de DEVeloppement et OPérationnelleS, afin de faciliter et d’automatiser les mises à jour logicielles de plus en plus fréquentes sur les environnements de production. L’objectif principal est de réduire significativement les interminables cycles de livraison dans les organisations traditionnelles en silos, et l’objectif sous-jacent mais pas moindre est de maintenir le même niveau de qualité des livraisons. Le cycle DevOps : L’intégration continue Dans une démarche classique d’intégration continue, les équipes projets développent les solutions, elles passent ensuite la main à leurs confrères de l’exploitation en fin de cycle pour prendre en charge le déploiement en tenant compte des contraintes de production. Ces métiers sont bien différents et dans la pratique on note souvent des intervenants avec des profils très distincts. Automatiser le déploiement des applications, c’est d’abord définir des processus dépendant de l’entreprise voire des organisations internes. Il faut ensuite s’assurer qu’opérationnellement tous les acteurs de l’intégration continue suivront bien les règles de base de la gestion de configuration : Définir les packages à livrer, Stocker les livraisons avec la documentation associée, Tester les livraisons sur les différents environnements (intégration, validation, production), Fournir des versions gérées en configuration pour les équipes de tests (techniques ou fonctionnelles). Revenons maintenant à notre solution de Release Automation, en conclusion elle devra permettre d’automatiser ces processus de livraisons qui jusque-là étaient supportées uniquement par les équipes OPS. La Performance Web Dans notre univers de l’analyse des performances applicatives, cela...
e-commerce : des KPIs business au service de votre chiffre d’affaires

e-commerce : des KPIs business au service de votre chiffre d’affaires

Nouvelle fonctionnalité dans notre outil de mesure de la performance web appYuser : des KPIs orientés business corrélés avec les performances techniques et le ressenti utilisateur. L’intérêt principal de cette démarche est de connecter DSI et métier pour coordonner les activités de l’entreprise autour des performances techniques de ses services web. L’impact des performances web sur le chiffre d’affaires En 2010, une étude d’Akamai déclarait que 57% des visiteurs quittent une page après trois secondes de chargement. Aujourd’hui les internautes sont encore plus exigeants et l’expérience digitale doit être instantanée. Les enjeux sont nombreux : augmentation du taux de conversion, amélioration de l’image de marque, réduction du taux de rebond, meilleur référencement naturel… et les géants du web l’ont très bien compris. Amazon par exemple est arrivé à la conclusion que pour chaque baisse de 100ms (de temps de chargement moyen sur ses pages) résultait une augmentation de 1% de son chiffre d’affaires ! Et bonne nouvelle, il n’est pas nécessaire d’être Amazon pour que ce ratio s’applique. En effet, nous avons remarqué que les résultats sont comparables pour des sites e-commerce français. On comprend alors l’importance de monitorer en parallèle ces deux types de métriques. Un nouveau module orienté KPI business Concrètement, l’objectif de ce nouveau module d’appYuser est de proposer des tableaux de bord pour les responsables métiers. Ces tableaux de bord livrent des indicateurs sur les performances commerciales de l’entreprise, qui, comme nous l’avons vu précédemment, dépendent dans grand nombre de cas directement des performances techniques. Les KPIs sont paramétrables par les métiers en fonction des métriques qu’ils jugent pertinents de monitorer : le taux de rebond, le taux de...
Tour-opérateurs, leurs performances web mesurées : FRAM au top, Verdié peut mieux faire

Tour-opérateurs, leurs performances web mesurées : FRAM au top, Verdié peut mieux faire

Un “tour-opérateur” (de l’anglais tour-operator), aussi connu sous le nom de “voyagiste”, est une entreprise qui, en regroupant différentes prestations de ses partenaires/fournisseurs (compagnies aériennes, hôteliers, restaurateurs, autocaristes, guides, etc.), est en mesure d’offrir une expérience touristique unique à ses clients, moyennant un prix tous services compris. Aujourd’hui, les tour-opérateurs doivent faire face à la concurrence liée à la globalisation de leur activité sur Internet : ils sont de plus en plus nombreux à proposer leurs services en ligne. Même s’ils conservent leur mode de distribution historique (les agences de voyages à qui ils reversent une commission), leur site web est leur principale vitrine et source de chiffre d’affaires. La satisfaction de leurs internautes est donc primordiale ! C’est pourquoi Quadran a décidé d’effectuer une étude comparative de la performance web de leurs sites. La supervision web comme clé de succès La performance web de leur site internet est un élément critique qui impacte directement leur chiffre d’affaires. En effet, les internautes sont de plus en plus exigeants en termes de vitesse de chargement des pages. Ces clients potentiels, rapidement frustrés par une lenteur toute relative, n’hésitent pas à quitter le site. Pourquoi perdre deux précieuses secondes quand on peut simplement passer au prochain résultat proposé par Google ? Et même lorsque ces internautes décident de rester sur le site malgré sa lenteur, le nombre de pages qu’ils visitent se voit fortement réduit, augmentant ainsi le redouté « taux de rebond ». D’autant plus que la très grande majorité des internautes ne prend pas la peine de se plaindre. C’est pourquoi, sans outil de supervision efficace, le responsable web peut ne pas être au...
Soldes d’hiver 2017 : 5 points à vérifier à J-5

Soldes d’hiver 2017 : 5 points à vérifier à J-5

Quelques conseils de dernières minutes avant le grand rush des soldes d’hiver 2017, pour limiter les incidents et les indisponibilités de service et pour accueillir un maximum d’internautes dans la bonne humeur. A J-5 il faut faire simple ! Vérifiez la taille et le format de vos images Les images représentent souvent la majorité des octets téléchargés sur une page Web, et occupent également une grande partie de l’espace visuel. En conséquence, l’optimisation des images permet souvent de réaliser les économies en octets et les améliorations des performances les plus importantes pour votre site Web. Limitez-vous à 3 formats : GIF, PNG ou JPEG. Avez-vous besoin d’animations ? Si oui, le format GIF est le seul choix universel. Avez-vous besoin de conserver de petits détails avec une résolution élevée ? Utilisez le format PNG. Optimisez-vous une photo, une capture d’écran ou un élément d’image similaire ? Utilisez le format JPEG. Quelques outils utiles Compressor pour réduire des images JPEG, PNG, GIF, ezGIF pour réduire la taille d’un GIF animé. Vérifiez les ressources chez votre hébergeur Demandez à votre hébergeur de vérifier que les espaces disques ne sont pas saturés ou en phase de l’être, supprimez éventuellement les logs et vérifiez qu’il n’y a pas de mode Debug (surtout si vous utilisez Magento) Nettoyez vos données obsolètes dans vos bases et assurez-vous que vos index sont récents, sinon ré-indexez vos bases avant le début des soldes. Cachez vos ressources statiques Ne vous lancez pas dans des campagnes de tests de montée en charge, c’est trop tard, mais vous pouvez encore améliorer votre capacité de charge et d’audience en optimisant vos mécanismes...
WEB PERF BATTLE : START-UPS vs SERVICES PUBLICS

WEB PERF BATTLE : START-UPS vs SERVICES PUBLICS

Après avoir mesuré les performances délivrées aux utilisateurs des e-services publics, la société QUADRAN, spécialisée dans la supervision et l’optimisation des performances web, a benché les sites internet de quelques-unes des sociétés phares de l’écosystème start-up français : Deezer, Lendix, Doctolib ou encore Drivy sont ainsi passées à la moulinette. Les Web Performance de ces Start-ups « stars » sont-elles meilleures que celles des services fournis par l’Etat français ? Le verdict n’est pas forcément celui attendu ! La Web Perf, un enjeu clé pour les start-ups Le principal enjeu pour les start-ups – françaises ou non – réside dans l’atteinte d’une taille critique le plus rapidement possible afin de neutraliser les éventuels concurrents, suivant le précepte « winner-takes-all ». Comment s’y prendre ? En offrant une expérience optimale aux utilisateurs, ce qui passe principalement par le fait de proposer une plateforme web et/ou mobile ergonomique, intuitive, fluide et performante. La notion de confiance est prépondérante dans le domaine de l’économie numérique. Un site rapide et fluide donne une bonne image et rassure l’internaute, qui va plus facilement se lancer et utiliser le service en question. Des start-ups performantes ? Pour récapituler, la Web Performance a un impact sur le SEO, le taux de rebond, le taux de conversion et la fidélisation des internautes sur le long terme. Les dix start-ups benchées, choisies sur la base des fonds levés en cette année 2016 et l’importance du canal numérique dans leur business model, ont-elles activé ce levier pour accélérer leur croissance ? QUADRAN a mené l’enquête ! Avec un début d’affichage moyen de 2,1 secondes, un Speed Index de 3,5 secondes, une fin d’affichage de 5,8 secondes et seulement 20%...
L’échec du Black Friday : l’expérience utilisateur en péril !

L’échec du Black Friday : l’expérience utilisateur en péril !

Black Friday : 15 millions de Français ont réalisé des achats à cette occasion, c’est 3,7 millions de Français supplémentaires par rapport à 2015. Mais seulement 71% du chiffre d’affaires escompté a été réalisé en France… La faute à une mauvaise anticipation des pics de trafic et une expérience utilisateur désastreuse sur certains sites e-commerce. Les distributeurs traditionnels et e-marchands ne se sont pas privés pour multiplier les annonces bien en amont de l’événement, s’assurant ainsi davantage de visibilité auprès des consommateurs. Qui n’a pas reçu au moins 1 annonce sms ou mail ? Un chiffre d’affaires bas lié à des expériences utilisateurs mauvaises C’est seulement 71% du budget envisagé pour ces promotions qui a été dépensé. De nombreux consommateurs n’ont pas trouvé les articles qu’ils cherchaient ou la remise n’était pas assez forte pour les convaincre, mais il existe une raison bien moins quantifiable à cet échec. Une expérience utilisateur très insuffisante sur la plupart de nos sites marchands et un taux de rebond record expliquent également ce désengagement de la part des consommateurs : des pages inaccessibles ou des sites indisponibles, comme en témoigne cette chaine de magasins américaine située à New York qui a vu son site quasi indisponible toute la journée. Le Black Friday à la sauce française n’a pas encore pris toute son ampleur, en comparaison avec les Etats-Unis. Mais cela ne devrait plus tarder, faut-il mieux s’y préparer ? Web marketing : 1 – DSI : 0  Reprenons l’exemple de cette célèbre chaine de magasins américaine située à New York, MACY’s particulièrement connue pour ses actions de grâce dans les rues de New-York. Avec un CA de 25 milliards de...
Recherche Business Developer Digital H/F

Recherche Business Developer Digital H/F

DOMAINE DE FORMATION e-commerce, management et stratégie commerciale, technico-commercial, négociation, relation clientèle, gestion d’affaires, digital.                                 QUADRAN Start-up toulousaine, nous proposons une solution innovante de supervision des performances des services web et du ressenti utilisateur. Nous permettons à nos clients de suivre en continu les performances et la qualité de service délivrées à leurs utilisateurs. Nos ingénieurs experts ou architectes peuvent ensuite proposer des solutions pour améliorer significativement l’expérience utilisateur. Nos clients sont des grands comptes des secteurs du e-commerce, de l’industrie, des médias, de l’assurance ou encore de l’administration. Parmi eux : Airbus, Casino, MMA, ATR, Météo France, le Ministère de l’Economie et des Finances, Ouest France, Florajet (…). Nous travaillons principalement avec les Directions Marketing, Digitales et Informatiques. Nous souhaitons accélérer notre croissance par le recrutement d’un Business Developer de solutions SaaS. MISSIONS Il s’agit d’un poste sédentaire, basé à Toulouse. Nous recherchons un développeur commercial H/F, efficace, dynamique et passionné par les nouvelles technologies, pour nous accompagner dans nos multiples défis commerciaux : Développement du portefeuille client en France et à l’international Evolution de la stratégie commerciale et e-marketing Développement de partenariats Communication web et média Participation à l’évolution de la solution Immergé dans une atmosphère jeune et entrepreneuriale, vous serez au contact de clients grands comptes. PROFIL Un tempérament de commercial, passionné(e) par les nouvelles technologies, les solutions innovantes et la relation client. Nous recherchons un candidat qui saura comprendre la problématique de son client et ses enjeux. Il doit croire au produit et être persuadé qu’il va changer la manière de...
Benchmark web performance des services publics

Benchmark web performance des services publics

e-services publics français : parmi les meilleurs mondiaux ! A l’heure de la dématérialisation, de plus en plus de services sont accessibles en ligne. Si le secteur privé a été précurseur, l’Etat français et les différentes collectivités ne sont pas en reste et ont eux aussi pris le virage du numérique, comme l’indique cette étude réalisée par l’ONU. Elle classe en effet les e-services français en tête de peloton au niveau mondial, en léger recul par rapport à 2014 puisque la France a été rétrogradée de la 4ème à la 10ème place. EGDI, EPI et OSI : les critères de classement des e-services publics Parmi les critères permettant d’établir ce classement, on retrouve l’E-Government Development Index (EGDI) qui mesure la quantité et le périmètre des e-services publics, l’E-Participation Index (EPI) dont l’objectif est d’évaluer le degré d’adoption des services en ligne par les citoyens, ou encore l’Online Service Index (OSI) qui examine leur facilité d’utilisation par un citoyen lambda. En France, le site www.service-public.fr est notamment salué, tant pour la quantité et la qualité des informations qui y sont présentes que pour son ergonomie. On regrette : la Web Performance non mesurée Grande oubliée de cette étude, la Web Performance. S’il est en effet heureux que les e-services se développent partout dans le monde, les performances web sont indissociables de la qualité de service délivrée aux utilisateurs. Que penser en effet d’un site dont le temps de chargement se chiffrerait en dizaines de secondes et qui connaitrait des interruptions de service fréquentes ? La qualité des réseaux en France étant disparate selon que l’on se situe en ville ou dans une zone rurale, en France métropolitaine...
Performance web : pas besoin d’usine à Shadok !

Performance web : pas besoin d’usine à Shadok !

Ce qu’il vous faut n’est pas plus de données mais des solutions en mesure de les transformer en actions concrètes, pour une meilleure performance web ! Le plan pas Shadok :  1 – Mesurer le niveau de satisfaction de mes internautes Mes internautes sont-ils satisfaits de mes services, quels que soient les cas d’usage ? Que se passe-t-il lorsqu’ils se connectent depuis leur smartphone (Samsung, IPhone..), depuis leur bureau, depuis Firefox, IE, Safari ou Microsoft Edge, et qu’ils accèdent à ma page d’accueil, mon moteur de recherche ou mon panier ? La performance web est bonne ? Je dois ensuite rapidement savoir si ce niveau réel d’insatisfaction est fréquent et s’il concerne beaucoup ou peu d’internautes. Tous ces critères doivent me permettre d’identifier rapidement si l’insatisfaction utilisateur est critique ou non pour mon business ! C’est la première question à laquelle il faut des réponses claires. On identifiera ensuite les cas d’usage qui posent problème aux internautes et la criticité ! Trop d’internautes souffrent encore en silence.  2 – Identifier les acteurs plutôt que les problèmes Une fois les cas d’usage identifiés, il faut ensuite simplement cibler le segment qui pose problème. L’hébergeur ? Vos bases de données ? Votre application ou vos contenus web ? Pas besoin d’usine à Shadok pour ça ! Il n’est pas utile d’avoir des tonnes de données que l’on n’exploite que très rarement dans cette phase du diagnostic. Par contre, savoir que le service est déficient chez votre hébergeur, que vos pages HTML ne respectent pas certaines règles de conception, ou que votre contenu web n’est pas adapté vous permettra d’organiser rapidement la suite des opérations avec les bons acteurs ! Il faut donc...